- page 19

MARIE D'ARTOIS COMTESSE DE NAMUR,
DAME DE L'ECLUSE ET DE POILVACHE.
Ce n'est pas sans un peu d'hésitation que je me décide
à publier ce petit aperçu biographique auquel manquent,
à mon avis, toutes les qualités essentielles qu'on est en
droit d'exiger d'un travail de cette espèce.
On n'y rencontrera ni coups d'épée, ni coups de cœur,
aucun de ces mérites, aucun de ces vices qui rendent
un personnage intéressant soit dans la vertu, soit dans
le crime, en un mot il n'y sera question que d'une épouse
indéfectiblement fidèle, d'une mère de onze enfants, toujours
soucieuse d'assurer le bien-être d'une turbulente nichée
de beaux garçons et de jolies filles.
Voilà donc le lecteur prévenu, et s'il s'obstine malgré
tout à feuilleter ces pages, qu'il ne reproche pas à leur
auteur de lui avoir fait perdre son temps.
Marie d'Artois, car c'est d'elle qu'il va être question,
n'est connue que des numismates ardennais, et encore
ne savent-ils d'elle qu'une seule chose, c'est qu'après avoir
acheté le château de Poilvache à Jean l'Aveugle, elle y a
fait frapper des monnaies devenues aujourd'hui à peu près
introuvables.
1...,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18 20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,...394
Powered by FlippingBook