- page 101

— 81 —
de telle sorte qu'annuellement 36 livres parisis aillent
au curé, six au sacristain, six aux travaux d'entretien,
et le reste « dez dites dismes que jou y ay payés les
fievés qui sus sont assignés soit et demeure à un hospital
et à la table des povres gens demorans es dis poires ».
Elle nomme enfin pour exécuteurs testamentaires « ma
très chière et amée seur Madame Kateline d'Artoys, com
tesse d'Aubmalle, et mes très chiers et amés enfanz Robiert
de Namur, Loys de Namur, messire Estievene Malion, doyen
de Cambray et mestre Jean Serclais, canoine de Liège 1. »
Ayant ainsi réglé toutes choses, cette femme de tète,
qui fut une épouse fidèle jusqu'au-delà de la tombe,
s'endormit le 22 janvier 4366 à Wynendaele, dans la paix
du Seigneur, que donne seule la conscience du devoir
chrétiennement accompli.
Ed. Bernays.
Anvers, 24 janvier 1925.
Archives générales du Royaume, Chartes de Namur, n° 960.
1...,91,92,93,94,95,96,97,98,99,100 102,103,104,105,106,107,108,109,110,111,...394
Powered by FlippingBook